Sicile de l’Ouest

FR:
Après 12 heures de traversée en bateau de Cagliari a Trapani, j’arrive en Sicile où mes hôtes de CouchSurfing m’attendent au port, un peu après minuit. Rita e Giuseppe ont été pour moi une vraie famille, ils m’avaient même préparé un sandwich et un peu de vin pour mon arrivée a Trapani. Giuseppe m’a gentillement emmené à Erice à 30 min en voiture, pour y admirer la vue. Mais à cause du brouillard, on y voyait rien. Un peu plus bas en revanche, on pouvait admirer l’étendue de la ville de Trapani, la ville la plus a l’Ouest de l’Italie.
Après une ballade dans la ville de Trapani et un passage par le port de pêche, je rentre dîner à la maison où mes hôtes m’avaient préparé “un primi e un secondi”.
Le lendemain, je pars pour 35 km, pour rejoindre Villa del Bosco, à côté de Calatafimi.
A 2 km de l’arrivée, le vent se lève accompagné d’une petite grêle des montagnes. Le tout venant non d’en haut, mais de côté, comme ça, ça mouille plus:-)
J’avais réservé une chambre pour deux nuits, mais en arrivant, rien n’était prêt, mon hôte ne consultant internet que de temps en temps. De plus, j’étais le premier hôte de la saison.
Gianfranco (Jean-François) vit ici tout seul, avec ses chevaux et ses chats. Il produit un peu d’huile d’olive, du miel et du vin, qu’il ne vend pas. Tout ce qu’il consomme provient des fermes alentours.
A 7km de là, se trouve le temple de Segeste, perché dans la montagne.
J’y vais a pied par la route et rentre par la montagne où je me suis un peu perdu -1ère peur-.
J’avais prévu de repartir le lendemain pour Sambuca Di Sicilia, mais le mauvais temps et surtout le vent violent me contraint de rester encore 2 nuits. Chaque matin, mon sac est prêt pour partir.
J’ai donc passé ici 4 nuits en bonne compagnie, avec Gianfranco et ses amis qui passaient pour le dîner. Les discussions entremêlées d’anglais et d’italiens allaient bon train en cette période d’élection papale…
Gianfranco est un très bon hôte à qui il faut quand même attribué cette phrase: When there are guest, it’s good, when there isn’t, it’s better!
Un beau jour, je finis par partir pour Sambuca, mais préfère m’arrêter à Partenna, une de ces villes perchées sur le sommet de la montagne. La rue principale ressemble à la rue Lepic de Montmartre, avec d’un côté de la rue les édifices public et de l’autres les cafés et autres bars.
Rapidement, toute la ville est au courant de mon passage. Comme il y à peu de touristes ici, je suis le seul en faite, la nouvelle fait du bruit et créer une occupation. Francesco, qui a entendu dire que j’étais français, m’invite à partager un verre de vin blanc avec ses amis. C’est pour lui l’occasion de leur montrer qu’il parle français. On partage des parts de pizza, toujours dans le même bar, car ce sont les meilleurs, et encore quelques verres de blanc sicilien.
Si vous passez a Partenna, demandez Francesco l’avocado…

Western Sicilia…

IT:
Dopo 12 ore di traversata con la nave da Cagliari a Trapani, sono arrivato a Trapani dove i miei ospiti stavano aspettando me un po’ prima mezzanotte. Rita e Giuseppe hanno stati come una famiglia per me. Me avevano preparato un sandwich e un po’ di vino per la cena. Mi hanno portato a Erice per vedere una della più bella vista su Trapani. Sopra, non vedevamo niente per causa del nebbia, ma un po’ sotto, la vista era bella.
Indomani sono partito per Villa del Bosco, vicino a Calatafimi. Ho camminato 35 km di cui gli ultimi due sotto la scarica e con molto vento.
Questo tempo nelle montagne e per la notte no è rassicurante. Avevo prenotato una camera per questa notte, ma quando sono arrivato nella casa di Gianfranco, niente era pronto, perché lui va sul internet solo una volta la settimana. Ero il primo ospite de la stagione.
Sono stato a Segesta il primo giorno quando il tempo era ancore buono. Al ritorno, ho presso il percorso più rapido, per la montagna. Mi sono perso e ho avuto un po’ paura – la prima volta-
A causa del bruto tempo (piove e moltissimo vento), sono stato qui 4 notte. Oggi mattina, avevo il mio zaino presto per andare…
Ho passato del buone serate con Gianfranco, Nicola (amico di Gianfranco e la moglie di Gianfranco).
Come diceva Gianfranco, “quando ci sono ospite, va bene, quando non c’è, è migliore!
Finalmente sono partito per Sambuca Di Sicilia, ma mi sono fermato a Partenna, uno degli villaggio ché sono fondato sopra la montagna. La via principale è una grande salita/calata…
Rapidamente, tutto il villaggio sapeva ché c’era un straniero, un francese qui.
Francesco mi ha invito a bere uno bicchiere di vino bianco con gli suo amici. Poi abbiamo mangiato una buonissima pizza, sempre nel bar, e abbiamo bevuto un altro bicchiere.
Si voi andate a Partenna, chiedete Francesco l’avocado…

Cinquecento !!!

20130324-100116.jpg

500
IT:
“Cinquecento” e una marchio importante in Italia. Oggi per me, è “cinquecento” chilometri fatto a piedi.
I miei piedi e spalle sono abbastanza bene.
FR:
“Cinquecento” est ici en Italie une marque importante de Fiat. Aujourd’hui , pour moi, ce sont mes premiers 500 km a pied. D’ailleurs, mes pieds et mes épaules vont pas mal.